Grossir des fesses ? tout un art !

Prendre des fesses, galber les fesses, grossir des fesses, vouloir « lE max de volume » sont devenues des expressions courantes que l’on ose dire.
Elles remplacent le timide popotin ! Au delà de la prise de volume vouloir grossir des fesses est devenu tout un art, comme un art…martial?

Aimez-vous vos fesses ? C’est la question que deux photographes ont souhaité poser aux femmes canadiennes puis françaises pour réunir 1 001 photos de Fesses,

Cette partie anatomique du corps est sacrée, et en prendre soin est devenu comme un art martial que nous pratiquons, Nous recherchons les meilleures stratégies, les meilleures techniques pour obtenir la meilleure forme mais également comme une arme qui permet d’affirmer sa personnalité.

Mes fesses c’est mon doudou, mon objet magique et j’en prend soin car elles me rendent plus fortes – Maelle

 

2017 est l’année des fesses, des grosses fesses, des fesses symétriques ou asymétriques, et ce n’est pas un hasard si de plus en plus de femmes souhaitent grossir des fesses, galber les fesses, brefs, le mot FESSES n’est plus tabou, et vouloir grossir des fesses est même un acte de revendication de la beauté féminine.

C’est pour cela qu’Émilie Mercier, photographe et plastigraphe, et sa meilleure amie Frédérique Marseille, directrice artistique, se sont lancées dans le projet 1 001 Fesses.

Vous estimez que vous feses sont trop plates, peut être striées de vergetures avec en plus de la cellulite ? Savez-vous que les fesses sont le complexe numéro 1 des femmes mais égalment des hommes

Chez Myfesses CLUB nous avons constaté cela par l’intermédiaire des demandes de diagnostics que vous nous soumettez.

Le projet 1001 fesses va dans le sens de décomplexer les femmes et les hommes,

Pour Emilie Mercier « Il faut aller à la rencontre des femmes, de leur beauté, et transformer ces séances photo en rituels humains, en expériences uniques », expliquent les deux amies. Elles précisent leur démarche :

« Nous sommes meilleures amies depuis l’âge de 12 ans. Nous sommes deux femmes qui, comme tant d’entre nous, vivent certains complexes devant le méchant miroir. En se serrant un bout de fesse entre les doigts, pour prouver à l’autre les ravages d’une cellulite en pelures d’orange ou d’un bouquet de vergetures héritées de l’adolescence, nous nous sommes dit : ‘Et si on collectionnait 1 001 fesses ?’ Une idée organique, spontanée, qui n’avait pas d’autre but que de nous faire du bien. »

Pour financer leur projet, les deux artistes mis en place une collecte de fond sur internet.

Après avoir lancé leur initiative, plus de 400 femmes ont répondu à l’annonce pour y participer. Le duo a donc mis en place une cagnotte Ulule, pour récolter des fonds et aller à la rencontre de chacune des participantes. Émilie ne traque pas les corps, elle les apprivoise, tout aussi bien de fesses que de face. Elle capture tout en douceur des images remplies de sensibilité et de vulnérabilité.

Le projet à commencé au Canada et débute en France.

Pour Emilie, il eut été intéressant que des peintres eurent la même démarche au 18ème siècle pour aborder le même thème, car vouloir grossir des fesses à cette époque était également une préoccupation,

A une autre époque Ingres recherchait des modèles avec de Belles Fesses (comprenez grosses fesses)

Un des avantages aujourdh’hui c’est l’existence de techniques et de produits, voir le recours à la chirurgie pour travailler nos fesses.

Photos du projet 1001 Fesses

 

Tripple génération. De 27 à 83 ans. #orchidmagazine #womantribe #generations #agebeautifully

Une publication partagée par 1001fesses (@1001fesses_project) le

//platform.instagram.com/en_US/embeds.js

Tripple génération. De 27 à 83 ans. #orchidmagazine #womantribe #generations #agebeautifully

Une publication partagée par 1001fesses (@1001fesses_project) le

//platform.instagram.com/en_US/embeds.js

Tripple génération. De 27 à 83 ans. #orchidmagazine #womantribe #generations #agebeautifully

Une publication partagée par 1001fesses (@1001fesses_project) le

//platform.instagram.com/en_US/embeds.js

Tripple génération. De 27 à 83 ans. #orchidmagazine #womantribe #generations #agebeautifully

Une publication partagée par 1001fesses (@1001fesses_project) le

//platform.instagram.com/en_US/embeds.js

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s