Grossir des fesses mais quelle forme?

Nous avons pu rencontrer Martin Humer des laboratoires CHEZBelette qui a eu la gentillesse de nous renseigner et nous donner son avis sur le corps de la femme aujourd’hui, comparativement à la femme d’il y a cent ans.

 

Le femme d’aujourd’hui a t-elle fait évoluer ses critères en matière de forme de fesses?

C’est depuis maintenant 10 ans que les femmes modernes souhaitent grossir des fesses. Le terme peut vous paraitre gras à employer, mais les femmes sont très décontractées avec cette terminologie. Lorsque les premières personnalités sont venues nous rencontrer pour un produit sur-mesure, les critères de prise de volume étaient encore éloignés de ce que nous pouvons observer aujourd’hui.
De jour en jour, il semblerait que la femme moderne souhaite recouvrer des formes qui pourraient se rapprocher de ce que nous pouvions observer au paléolithique.
Lorsque nous avons découvert la Vénus de Willendorf, cette petite statuette en calcaire oolithique, nous avons compris à quel point la femme occupait une place importante dans la société. En effet, le volume du corps, le volume des fesses devait jouer comme un critère peut être magique (la femme enceinte) et hiérarchique.

Nous avons calculé les attracteurs, lorsque nous avons étudié les sytèmes dynamiques vers lequel le volume des fesses évolue en absence de perturbations. Les attracteurs sont passés de ponctuels à ponctuel périodique en l’espace de 20 000 ans. Ce qui signifie qu’en l’absence de code sociaux (la mode par exemple)  les femmes cherches à grossir des fesses. C’est durant les années 50 que la mode de la « silhouette fine » à contraint la femme à maitriser son corps et l’affiner. C’est d’ailleurs à cette époque que la poupée Barbie a remplacé la vénus de Willendorf.

Les laboratoires CHEZBelette ont toujours été à l’écoute des souhaits profonds des clients. Nous avons brisé les contraintes pour revenir vers des attracteurs ponctuels périodique et dépasser les figures de la mode actuel.

Il est d’ailleurs intéressant de voir à quel point, cette aide que nous avons développée pour nos clients a été reprise, déformée, transformée en amplifiée, la plus part du temps, sans tenir compte des contraintes techniques du corps de la femme.
Des produits miracles en tout genre ont poussé comme des champignons, maintenant c’est le tour des centres de forme spécialisés, prêt à tout et peu respectueux.

 

Pourquoi vouloir grossir des fesses ?

C’est une question que les journalistes nous posent beaucoup. Cela va vous surprendre, mais les femmes ne souhaitent pas grossir des fesses. Cependant, elle souhaitent retrouver leur corps, qui, comme nous l’avons mentionné, en l’absence de contraintes sociale, est à un niveau de volume naturellement plus élevé,  que celui qu’elles ont aujourd’hui. Dès la naissance, le corps de la femme est contraint (régime alimentaire, mode vestimentaire) à un niveau qui n’est pas naturel. Par la suite, il est difficile de recouvrer son niveau naturel tant les changements sont importants. Parmi nos clients, nous notons un véritable retour « à la nature ». C’est un peu le monde à l’envers car nous aidons la femme à retrouver son corps naturel, alors qu’auparavant, l’industrie aidait la femme à atteindre un corps « artificiel » dont la poupée Barbie est un stéréotype. Pour nous, La Vénus de Willendorf, en exagérant bien-sure devrait être la nouvelle Barbie.

C’est pour cela que les différents centres ou produits qui poussent comme des petits pains, vous à l’encontre du corps de la femme, car ils sont dans une logique de contrainte artificielle, alors que c’est tout le contraire.

 

Qui souhaite grossir des fesses ?

Les Hommes avec un grand H. Aussi bien des hommes que des femmes, des parisiennes, des canadiennes, des chinois. Il y a un retour à un niveau naturel indéniable. Peut être qui est corrélé avec l’état du monde dans lequel nous nous retrouvons.

 

Quelles sont les techniques actuelles pour grossir des fesses ?

Encore une fois, il ne faut pas confondre grossir des fesses et retrouver son niveau naturel. Les femmes ne savent pas qu’elles sont sous leur niveau naturel par contrainte. Elles ont donc naturellement de la marge, et cela c’est une bonne nouvelle.

Pour grossir des fesses il existe tout d’abord les techniques chirurgicales qui fonctionnent très bien, et font maintenant des merveilles.
Ensuite, il existe des produits intracorporelles. Se sont des techniques de micro nutrition, qui permettent de « nourrir localement  » une partie du corps pour l’amener à prendre du volume. C’est en quelque sorte un régime alimentaire adapté, local. Ce sont donc des compléments alimentaires.

 

Grossir des fesses bientôt une modification des barbies ?

Nous n’en sommes pas là, mais avions travaillé avec Ruth Handler en 1998, peu avant qu’il ne décède. Cependant la morphologie de la Barbie change petit à petit.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s